Le blog du confinement 2020 se trouve ici

Bienvenue à la porte d'entrée de Denis Quéva...

Cette page donne accès aux contenus proposés, qu'il s'agisse des images, des textes ou des contributions.

On pourra aussi à partir d'ici accéder au blog perso au jour le jour ainsi qu'au blog des humeurs du champ politique et social.



dimanche 20 décembre 2015

Villa Demoiselle








La Villa Demoiselle est enfin visitée, à l'occasion d'une exposition consacrée à Henri Vasnier esthète autant que commerçant. Autant dire, en Champagne, richissime. Mais l'argent n'achète pas que le goût, tant pour la toute petite sélection proposée de sa collection que pour la Villa Demoiselle, rénovée en 2009. Bien tard, puisqu'elle a failli disparaître à force de dégradations, dont les Rémois ont été si longtemps les témoins.

Mais tant mieux si les maisons Vranken-Pommery ont au final décidé de distraire un (petit) pourcentage de leurs bénéfices pour que chacun d'en profiter. En prenant le temps, comme une coupe de Champagne.

La Villa Demoiselle écrit-on sur place qu'elle mélange l'art nouveau et l'art déco. On pourra comparaître sans problème avec cet autre joyau qu'est la Villa Majorelle, à Nancy, qui, elle, est 100% art nouveau. 

Il reste une visite exceptionnelle, le lieu étant de surcroît heureusement vidé de visiteurs par les premiers achats des fêtes de fin d'année.

Enfin, la Villa Demoiselle montre que l'art du début du XX° siècle est désormais reconnaît. A ce titre, Nancy et Reims - notamment - y gagnent une nouvelle légitimité historique et artistique.